[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] [Accueil]
[Mauprévoir Le Conseil Municipal]
[Mauprévoir Commissions Municipales]
[Mauprévoir Délégués au syndicats et aux associations]
[Mauprévoir Le Bulletin Municipal]
[Mauprévoir Vie Communale]
[Mauprévoir Les Membres du CCAS]
[Mauprévoir : Calendrier des Fêtes]
[Mauprévoir Les chantiers loisirs]
[Cartes postales de jadis]
[Mauprévoir Les Peintres dans la rue]
[Mauprévoir Les Peintres dans la rue]
[Mauprévoir Vie Communale]
[Mauprévoir : Vies associatives]
[Association des Anciens Combattants et APN de Mauprévoir]
[]
[Mauprévoir : Epicerie et Boulangerie]
[Contactez-nous]

Mauprévoir,
"Un Village à Vivre"

MARCHÉ DE NOËL

Vendredi 2 Décembre à 17 h 30


Dans le bourg de Mauprévoir

Organisé par l'A.P.E Pressac et Mauprévoir


Nombreux exposants

Stand A.P.E. avec : Soupe, vin chaud, sandiwch, châtaignes grillées,

 Chocolat chaud, crêpes...Maxi Tombola de Noël

Venez Nombreux

AGENDA


 DÉGATS DUS À LA SÈCHERESSE


Suite aux conditions météorologiques exceptionnelles, si votre logement a subi des dommages

(exemple : apparition de fissures récentes...),

vous voudrez bien le signaler à la mairie

par simple courrier accompagné de photos.


 En effet, la demande de reconnaissance d'état de catastrophe naturelle doit être faite par la commune.


Ce courrier est à transmettre pour le :

Vendredi 2 décembre 2016 dernier délai.


Renseignements complémentaires au secrétariat de la mairie au 05.49.87.52.12

FLASH SPÉCIAL

Le mot du Maire

Bienvenue à Mauprévoir

DÉCEMBRE


Le 02 : Marché de Noël à 17h30 sur la Place de la Mairie

Le 06 : Goûter de noël des Aînés à  14 h 15

Le 08 : Belote de la Pétanque à 14 h 00


  

Chères concitoyennes, chers concitoyens,


La crise agricole dans le Sud Vienne est une crise sans précédent qui aurait pu être temporisée si les politiques ne nous avaient pas abandonnés à la mondialisation. Nous n'avons plus de protection et les promesses de Jacques Delors ont été détournées de leur objectif, en matière de soutien.


Je suis personnellement très mobilisé pour soutenir ceux d'entre nous qui se trouvent en difficulté, la « cellule de crise » n'est pas un vain mot : je l'ai mise en place afin que chacun puisse me contacter pour exprimer ses difficultés, ses besoins.

 

Les agriculteurs sont victimes de deux effets dévastateurs :


- Crise conjoncturelle : le climat de cette année en France pénalise de façon exceptionnelle les rendements et la qualité de nos récoltes ( le manque de Chiffre d’Affaire pour une exploitation de 120 hectares est de 60.000 €).


- Crise structurelle : c’est la 3ème année consécutive qui valide l’incidence du paiement de nos produits au prix mondial. 


Les bonnes années ne peuvent plus compenser les mauvaises trop nombreuses.


Le Sud de La Vienne s’est fortement développé dans les grandes cultures grâce une politique Européenne, Nationale et surtout Régionale, mais il s’agissait des années 70 – 90.


Aujourd’hui les différentes réformes de la PAC, trame verte et bleue… nous fragilisent durablement.


Il faut réagir sinon nous deviendrons, comme nous désignent les géographes : des territoires invisibles où nous ne pourrons plus développer les « champs du possible ».


L’environnement est une charge que les agriculteurs ne peuvent assumer seuls, il faut en appeler à la solidarité nationale.

Il faut des moyens financiers à la hauteur des enjeux, le changement de paradigme ne doit par être le cimetière des agriculteurs.

Les agriculteurs n’ont pas un problème de surendettement mais un problème de rentabilité.


Pourquoi l’agriculture française n’est plus rentable face à la concurrence mondiale ?


La réponse :

« Réglementaire, Fiscale et Sociale » Le problème n'est peut-être pas le prix de vente, mais le coût de production.

L'exemple du coût des mesures agro environnementales. Si la société veut nous les imposer, il faut qu’elle les finance. Il n’est plus tolérable que des agriculteurs « chiffres à l’appui » ne puissent se mettre aux normes sans risquer d’être en faillite.

Une culture dite intermédiaire CIPAN demande 4 passages supplémentaires de tracteurs..., comment parler d'environnement et de parcours écologique ?


Les effets pervers du Grenelle de l’environnement ne doivent pas être l’autodestruction du monde agricole.

La Sécurité Sociale assure notre santé et le revenu des professionnels de santé, nous devons étudier une Sécurité Alimentaire qui aidera et financera ses praticiens de base : les Agriculteurs.


Les États Généraux de la ruralité ont été une bonne idée, le Grenelle de l’agriculture est une nécessité. Rien de tel qu’un bon professeur pour nous donner la leçon, l’intervention du professeur Roger GIL aux États Généraux de la Ruralité fut passionnante. Il nous a demandé de réfléchir à ce qui fait société, à ce qui fait le lien « avant de pondre des mesures froides. Les jeunes ont déserté la ruralité parce que la vie a déserté la ruralité et parce que des politiques ont conduit à déserter la ruralité ».


Il faut soutenir la demande légitime du syndicalisme agricole, et des candidats qui proposent une réorientation fondamentale de la PAC pour ne pas se détourner de nos objectifs communs : assurer l’autosuffisance alimentaire de l’Europe et surtout offrir des débouchés rémunérateurs à nos agriculteurs.


Pour conclure je vous propose les thèmes que pourraient développer entre autres le futur Grenelle de l’agriculture :

  

  • Réorienter la Politique agricole commune (PAC) pour mieux soutenir les producteurs.

  

  • Sécuriser les relations entre les acteurs des filières.

  

  • Mieux répondre aux attentes des marchés agricoles et alimentaires, en France et dans le monde.

  

  • Alléger les charges sociales fiscales et réglementaires qui pèsent sur les entreprises agricoles et agroalimentaires.

  

  • Soutenir l’investissement et l’innovation pour renforcer la compétitivité du secteur.

  

  • Repenser le statut des exploitations agricoles pour les considérer enfin comme des entreprises.


Je me félicite d'une première avancée pour accélérer le processus de changement de vision : une association « Les mets locaux » a vu le jour à Mauprévoir grâce à la dynamique de certains agriculteurs qui croient en leur métier, leur capacité à produire, à convaincre.

J'y consacrerai un édito spécial quand l'étude préalable sera achevée.

 

Mairie de Mauprévoir6, Place de la Mairie – 86460 MAUPRÉVOIR – Tél. : 05 49 87 52 12 – Fax : 05 49 87 49 28